Thomas Neubauer – Formule Renault 2.0 – MONACO | EUROCUP | 2018

Monaco, bord de mer, le soleil est au rendez-vous et pas de pluie en vue. Le circuit de Monaco emprunte temporairement les rues des quartiers de la Condamine et de Monte Carlo.  Les pilotes remonteront  le Boulevard Albert, dépasseront le casino, descendront jusqu’à la mer, traverseront le tunnel et longeront finalement le port avant de rejoindre la ligne de départ. Un circuit mythique mais étroit sur lequel il est extrêmement difficile de dépasser. Les essais libres et les qualifications se passent bien pour Thomas. Il finit respectivement 16ème et 9ème (groupe B).  Cependant, la pénalité de Silverstone est un handicap de taille: Thomas sera 22ème sur la grille de départ.

Au matin de la première course, la tension est palpable pour les jeunes coureurs. En effet, ils ouvriront le bal en s’affrontant seulement quelques heures avant les Formule 1. La course débute et Thomas est malheureusement «victime du traditionnel embouteillage du premier tour» comme l’annonce France Racing. Il se rend donc en urgence aux stands et il lui sera impossible de se hisser plus haut qu’à la 26ème place. Le lendemain, Thomas s’en sort nettement mieux. Placé 17ème sur la grille de départ, et heurté en pleine course par un autre coureur, il finit tout de même 23ème, et gagne 3 places par rapport à la veille.

Si le classement n’est pas très flatteur, le chrono est quant à lui très prometteur. Thomas tourne en effet dans les mêmes temps que les leaders de la course. Il lui suffira donc de mieux gérer les qualifications et la pression afin d’exploiter pleinement son potentiel, affirme son écurie Tech1 Racing.

le chrono est très prometteur| Thomas tourne dans les mêmes temps que les leaders de la course|

Thomas Neubauer - Formule Renault 2.0 | TECH1 Racing